Maraîchage en permaculture au Bouyssou

Contexte et origine du projet

L’APEAI et Regain, deux des membres fondateurs de Figeacteurs, ont eu l’idée d’un projet expérimental de maraîchage. Cette idée fait suite à une réflexion plus vaste sur l’autonomie du bassin figeacois :   comment dynamiser la production  maraîchère actuellement déficitaire sur le territoire ?

Puisque que l’APEAI possédait des terres au Bouyssou et puisque Regain avait le désir d’ajouter une nouvelle possibilité d’insertion à ses activités, une expérimentation a été lancée durant l’été 2017.

D’avril à septembre 2017, l’association Regain a conduit cette expérimentation de culture potagère sur une parcelle d’environ 700 m². L’ensemble de la production obtenue a été rachetée et transformée par l’ESAT de l’APEAI pour son restaurant d’entreprise à l’Aiguille.
Les résultats obtenus encouragent à poursuivre dans une démarche plus construite.

La création de Cultures des Demains sur le territoire tombait à point nommé, et l’association à proposer d’accompagner le projet en l’inscrivant dans une démarche permaculturelle.

Les objectifs du projet commun

Créer une activité de maraîchage écologique, économiquement viable dont la production servira principalement à approvisionner l’ESAT en légumes bruts, frais, de bonne qualité gustative, cultivés sans intrants chimiques et incluant des variétés locales et traditionnelles. Cette activité permettra à Regain d’offrir une nouvelle possibilité d’insertion.
Inclure une dimension pédagogique tournée :
vers les personnes handicapées résidant dans les foyers de l’APEAI en les sensibilisant et les impliquant sur l’ensemble de la chaine alimentaire,
vers un public professionnel de l’agriculture en leur offrant un espace de démonstration sur les pratiques de maraîchage agroécologiques.
Faire des parcelles confiées un lieu agréable, propice à la rencontre et à l’échange, ouvert au grand public, aux scolaires et aux jardiniers.
Assurer l’entretien des parcelles de l’APEAI au Bouyssou.

Ce projet coopératif a pour vocation de participer à une économie locale, durable, sociale et solidaire.

Les acteurs

L’association Figeacteurs est un Pôle Territorial de Coopération Economique qui a pour objectif de rassembler les acteurs du territoire du Grand Figeac pour l’émergence de projets alliant coopération et économie locale et durable.

L’APEAI est une Association de Parents d’Enfants Adultes Inadaptés qui gère des foyers de vie et des ESAT. Elle est propriétaire des terrains au Bouyssou. l’ESAT de l’Abeille spécialisé dans la restauration collective prépare 700 repas par jour.

Regain est une association qui vise l’insertion de personnes éloignées de l’emploi dans une activité économique.

Cultures des demains dont l’objectif est de promouvoir et d’accompagner les projets liés à la permaculture.

Les parcelles attribuées

L’association APEAI a décidé de consacrer deux parcelles au maraîchage : une située sous  le cimetière d’environ 1000 m² (terrain déjà attribué à Regain pour l’expérimentation) ; l’autre à l’ouest du cimetière d’environ 1500 m².

 Les étapes du projet de maraîchage

Recueil des données et évaluation
Cette étape consiste à recueillir un maximum de données sur l’existant et à les évaluer au regard du projet commun. Les données recueillies concernent le climat, la topographie, les zones naturelles, le sol, la flore, la faune, l’eau, les constructions existantes, les flux existants, l’historique du lieu avec une attention particulière sur les bordures de la parcelle, le voisinage et le territoire alentours. Elles concernent aussi les ressources disponibles (énergétiques, organiques, matérielles, financières et  humaines en temps, en capacité et en expertise).

Ce recueil de données est une première occasion d’organiser un chantier participatif ouvert à tous.

Conception globale (Design global)
Cette étape fondatrice s’effectue en groupe pour une meilleure créativité. Elle consiste à choisir la liste des éléments à conserver, modifier ou créer sur les parcelles, à les placer sur le terrain en maximisant les interactions, à définir l’organisation à mettre en place pour les gérer, à répartir leur mise en œuvre sur le nombre d’années estimé pour atteindre la cible (phasage) et à chiffrer les coûts de mise en œuvre et d’exploitation.

Conception détaillée et implantation par phase
La mise en œuvre des éléments constituant la cible se fait en plusieurs phases. Une phase correspond à quelques mois. Avant de démarrer l’implantation des éléments de chaque phase, proprement dite, il convient d’effectuer leur conception détaillée .

L’implantation de chaque élément est l’occasion d’organiser de nouveaux  chantiers participatifs pour accélérer leur mise en œuvre dans la bonne humeur et le partage de connaissance sur les techniques agroécologiques retenues.

Exploitation et Maintenance
L’exploitation des éléments implantés est faite par les salariés en insertion chez Regain, par les bénévoles de Cultures des demains et de l’APEAI et les résidents des foyers de l’APEAI dans le cadre d’ateliers.
A la fin de chaque phase, un bilan des éléments en exploitation est effectué. Il permet d’identifier les modifications éventuelles à mettre en œuvre lors des phases suivantes.

 

Macro-planning de l’année 2018

Des chantiers participatifs sont prévus pendant toutes les étapes.
voir le calendrier

Modèle financier

L’objectif à terme est de pouvoir entièrement financer un emploi de maraîcher à temps plein avec la production obtenue et les activités organisées sur les parcelles. Mais avant d’obtenir ce régime de croisière, des investissements sont nécessaires pour :
Former les personnes impliquées aux techniques agroécologiques
Effectuer les aménagements  nécessaires sur les parcelles
Prendre le temps de redonner vie au sol

Vous pouvez contribuer à ce beau projet coopératif de plusieurs manières
=> voir comment nous-aider